Quels sont les différentes administrations ?

Jose Gaydu présente les différentes administrations

Jose Gaydu explique que l’administration est l’organisation et la gestion des biens ou des affaires dans un domaine public ou privé. Lorsque l’activité est organisée et exercée par l’État à travers ses organes déconcentrés ou décentralisés, on parle d’administration publique. Quand elle est organisée par des particuliers, à travers diverses structures privées, on parle d’administration privée.

L’administration publique avec Jose Gaydu

L’administration publique regroupe l’ensemble des administrations publiques d’État, les administrations publiques locales, et les administrations publiques de sécurité sociale.

Les administrations publiques d’État

Pour Jose Gaydu, elles sont définies comme l’ensemble des unités institutionnelles dont le but principal est de produire des services non-marchands, ou d’accomplir diverses opérations de redistribution de revenu ou de richesses sur le plan national. Elles regroupent les ministères et institutions de l’État qui tirent leur financement des impôts. C’est l’entité qui exerce le pouvoir central.

Les administrations publiques locales

L’administration publique locale est née du transfert de nombreuses compétences aux collectivités territoriales. Elle regroupe l’ensemble des collectivités locales et territoriales à savoir les régions, départements, établissements publics, coopération intercommunale et diverses communes, ainsi que divers organismes d’administration locale, comme les caisses des écoles, les chambres consulaires et autres.

Jose Gaydu explique qu’elle tire sa source de financement des impôts.

Les administrations publiques de sécurité sociale

Elles regroupent l’ensemble des hôpitaux et des régimes de Sécurité Sociale subdivisés en régimes de base et régimes spéciaux. Elles englobent également les régimes de retraite, l’assurance-chômage pour les pays les plus développés, et divers organismes sociaux et des cotisations. Elles sont financées par des cotisations des collectivités locales.

L’administration privée

L’administration privée est définie comme l’ensemble des systèmes de gestion et d’organisation d’entreprises du secteur privé. Elle est une fonction administrative exercée par des personnes de droit privé, ou un groupe d’individus, dans le but de réaliser le profit. L’objet de ce type d’administration, c’est l’exercice des activités commerciales apolitiques.

Ces activités peuvent se résumer en des activités de planification, d’organisation, de contrôle, de coordination et de mise en œuvre de politiques et de programmes, effectués par diverses directions de l’organisation.

Les activités exercées par l’administration privée tiennent compte des intérêts des partenaires, employés et clients de l’organisation en question. Elle est marquée par :

  • la gestion et l’organisation des affaires de l’entreprise,
  • la prééminence d’une activité économique,
  • l’exercice d’activité dans une structure autre que la structure gouvernementale,
  • l’adoption d’une approche égalitaire,
  • la prise des décisions monopolistiques,
  • la réalisation de bénéfices tirés des activités d’exploitation comme sources de revenus,
  • la responsabilité des employés devant leurs employeurs.

Le régime juridique des deux types d’administrations

Pour la plupart de ses activités, les administrations publiques sont soumises à un régime de droit administratif. C’est un régime juridique propre à l’administration publique. À la différence que certaines de ses missions peuvent relever du droit privé, notamment les services d’eau et d’assainissement qui pour la plupart du temps sont gérés par des entreprises privées. Le juge compétent pour connaître des litiges issus de l’exercice de ses prérogatives est le juge administratif.

Quant à l’administration privée, elle relève d’activités commerciales de personnes privées de droit commun. Elle est soumise à un régime juridique particulier régi par le droit privé, et dont le juge compétent en cas de conflits d’intérêts, ou tout autre litige lors de l’exercice de leurs activités, est le juge de droit commun.